*Knittest* Laoghaire Sweater – Mini and Mom

Je vous ai déjà parlé de Marion ? La talentueuse designer qui se cache derrière Mini and Mom ? Mais si ! Je vous ai déjà montré le pull fringant et la combi Oswald, tricotés pour mon adorable filleul…

Lizette en guest star… Ma vieille mémère de 25 ans

J’ai encore eu l’immense plaisir de tester l’un de ses modèles !

La genèse

Cela fait un moment que je suis le travail de Marion. J’adore son univers très doux et ses modèles originaux mais pas trop ! D’ailleurs, vous aller en entendre reparler par ici puisque le fruit d’une petite collaboration sera bientôt mûr !

Quand elle m’a proposé de tester ce modèle, mon sang n’a fait qu’un tour. Du jacquard. Et des Torsades. Sur le même projet…

J’ai donc testé la taille M pour un tour de poitrine de 95 cm.

Comme je trouvais ce design vraiment beau, je lui ai réservé « ma » laine… En septembre 2017, j’ai récupéré des toisons de zwartbles et de hampshire que j’ai emmenées à la filature du hibou pour faire un fil mouliné bicolore. À la fin du processus, il restait un peu de zwartbles et la filature a terminé la fibre avec un fil entièrement brun. Comme je n’en avais que 700gr, je ne l’ai pas proposé à la vente comme le reste et l’ai gardée pour me concocter un projet un peu égoïste.

Au début, je voulais faire le jacquard avec ma base pâturage mais le motif se perdait. J’ai donc utilisé la même laine teinte avec des peaux d’oignons que pour la combinaison lapin, qui a l’avantage d’être un peu plus épaisse que ma zwartbles. Tant mieux ! J’adore utiliser un fil un peu plus gros pour le jacquard, je trouve que ça le fait mieux ressortir !

Description

« J’éprouve une grande admiration pour le travail de Paula, la belle personne derrière les laines Moel View Yarns. Son travail des couleurs naturelles me fascine et sa recherche de fibres locales et authentiques me plait vraiment. Une collaboration avec elle sonnait donc comme une évidence, j’ai voulu créer un modèle doux et fleuri qui donne envie de flâner dans la nature. J’ai tricoté la première version de ce pull, tantôt dans la voiture, explorant les paysages somptueux du pays de Galles (d’où Paula est originaire), tantôt le soir, au coin du feu, dans un petit Cottage Gallois, perdu dans la campagne, après de froides journées au grand air. Vous l’avez compris, ce design véhicule de précieux souvenirs. Il se tricote de haut en bas. Le tricot est rythmé par des sections de jacquard et de torsades délicates. Je vous laisse le découvrir… »

Ce joli pull est un modèle en yoke, tricoté top down en circulaire. On commence par l’encolure, ensuite on fait des augmentations régulièrement jusqu’à arriver au Jacquard qui comporte 2 motifs : les chevrons et les fleurs. À la fin du jacquard, on met des mailles en attente pour les manches et on continue le corps en torsades. Le motif revient sur le bas du corps qui se termine ensuite avec quelques rangs raccourcis pour allonger le dos par rapport à l’avant pour finir avec des côtes. Les manches suivent ensuite la même logique que le corps.

Matériel

Comme je l’ai écrit plus haut, j’ai utilisé ma base pâturage 100% zwartbles. C’est une laine assez rustique qui grattouille un peu (la base bicolore est plus douce et souple grâce à la laine de hampshire), mais qui est bien chaude. Vu l’épaisseur de la bestiole, je ne compte pas le porter à même la peau et avec un sous pull en dessous, ça passe sans soucis. Le pull est tellement chaud que je m’imagine bien le porter sans manteau pour les promenades hivernales !

L’autre laine est une base 100% mérinos, tout ce qu’il y a de plus classique de chez yarnundyed, que j’ai teinte avec des peaux d’oignon lors de mes premiers essais de teinture végétale.

Je l’ai tricoté avec des aiguilles hiya hiya 3.75 mm (au lieu des n° 4 préconisées) et j’ai eu besoin d’une aiguille à torsades (qui se font sur 6 mailles… C’était un peu trop pour croiser directement sur l’aiguille comme je le fais la plupart du temps).

Réalisation

À part les aléas propre à un knittest (recompter les mailles, vérifier les infos du patron…), ça se tricote tout seul ! Le Jacquard est tellement fun à faire que j’étais presque triste que ce soit déjà fini une fois le yoke terminé (même si une version plus petite des fleurs revient dans le bas). Le patron indique de prendre des aiguilles plus grande pour les torsades. Je ne l’ai pas fait (sans doute car je n’avais pas mes aiguilles sous la main au moment de les attaquer) et j’aime assez le rendu : le pull est un peu plus cintré sous la poitrine. Je compte allonger les côtes des manches de 5 cm (#teamlongsbras).

J’ai eu peur à la fin des torsades que le pull ne soit trop court pour mon mètre septante deux. En fait, comme il y a encore le jacquard à tricoter, ça ajoute assez de longueur pour ne pas être trop « cropped ».

Par contre, j’aurais sans doute du essayer le pull juste après la séparation des manches : je trouve que le yoke se termine trop bas et réduit l’amplitude des mouvements des bras. J’ai tendance à relâcher un peu la tension quand je tricote de grandes pièces par rapport à l’échantillon. Pour le prochain projet, je vais essayer de prendre une taille d’aiguille plus petite que celle de l’échantillon et de regarder ce que ça donne.

Mon avis

Vous l’aurez compris, j’ai adoré tricoter ce pull. Mr a d’ailleurs régulièrement dû interrompre ses activités pour venir admirer mon en-cours. Avec les températures plus clémentes du mois de février, je n’ai pas encore eu l’occasion de le porter (puis j’ai un peu procrastiné avant de rallonger les manches). Mais je pense que ce pull a un énorme potentiel « pull doudou qui met de bonne humeur ».

En bref

 Modèle Laoaghaire sweater – Mini and Mom

Taille M

Fournitures :

Laine brune : pâturage 100% zwartbles – 319gr /813,5m

Laine jaune : laine 100% mérinos – 92gr/192m

Aiguilles 3.75mm

Publicités