Duo de Mélilots

Toc-toc-toc ? Il y a encore quelqu’un ?

On dirait que j’ai à nouveau déserté mon blog… Je ne vais pas la refaire : fin d’année scolaire, beaucoup de boulot, peu d’énergie, bla-bla-bla. Voilà, il faut se faire une raison, je viendrai poster ici quand l’envie me prend… Pour le reste, rendez-vous sur Instagram !

Aujourd’hui, j’ai eu envie de venir vous montrer ces deux mélilots (cousues et prises en photo depuis des lustres !)

La genèse

Après avoir cousu ma première chemise mélilot sans manches (comment ? je ne vous l’ai jamais montrée ?), je savais que j’en ferais d’autres !

Une chemise un peu loose comme celle-ci est parfaite dans ma vie professionnelle : je reste libre de mes mouvements sans dévoiler mon anatomie !

Ces deux chemises ont donc été cousues en même temps !

Le matériel

Le patron est évidemment la chemise Mélilot de chez Deer and Doe.

Pour la chemise bleue, j’ai utilisé une cotonnade de chez Véritas, assez fine et qui bouge bien (je pense que ce genre de chemise ne supporte pas un tissu trop raide). Pour la grise, c’est une sorte de flanelle achetée chez l’outlet de la Maison Dorée. Un métrage de 1,50 m est amplement suffisant pour une taille 40 !

Pour la chemise bleue, j’ai mis des pressions nacrées à la place des boutons et pour la grise, ce sont des pressions couleur bronze. Le tout vient de chez Mercerie-Extra (ils ont un choix hallucinant d’élastiques, de pressions, de cordons, etc. pour un prix ridicule !).

La réalisation

Pas de surprise à la réalisation : les explications sont très claires ! Comme j’avais déjà cousu une version à manches courtes et que je n’en suis pas à ma première chemise, il n’y a pas eu de surprise. J’adore toujours autant coudre les chemises : c’est plein de petites techniques, plein de finitions amusantes à réaliser !

Par contre, comme je n’avais pas la bonne pince à pression, celles-ci ne sont pas super bien fixées et tournent un peu. Rien de dramatique, mais il faudrait que je corrige ça un jour…

Mon avis

L’avantage à publier un article alors que les vêtements ont été portés, reportés et re-reportés, c’est qu’on peut donner un vrai feed-back !

Primo, j’adore mes chemises ! Je les ai vraiment beaucoup portées ! En tant que chemises, mais aussi ouvertes sur un débardeur ou un T-shirt en jersey. Elles ont l’avantage d’être bifonctionnelles : en chemise et en gilet !

Si vous voulez cherchez le patron parfait pour réaliser une première chemise, ce modèle est vraiment à conseiller, tant pour la clarté des explications que pour le seyant du modèle !

En bref

Patron : Chemise Mélilot — Deer and Doe

Taille : 40

Fournitures : 1,50 m de coton bleu (Véritas) et 1,50 m de flanelle grise (Outlet de la maison dorée). Un petit morceau de tissu à motifs chevrons pour la doublure de la poche de la version bleue, pressions de chez mercerie extra

 

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s