Le Manteau Rouge

C’est le désert sur ce blog… J’avoue que pour le moment, j’ai un peu de mal à trouver le temps de prendre les photos, les travailler pour ensuite rédiger un article…

Instagram me permet pour le moment de partager plus facilement mes petites créations, du coup, je suis en train de réfléchir à comment gérer cet espace : le fermer, l’archiver, poster les grosses pièces quand le cœur m’en dit, etc. Mais en même temps j’aime lire les articles sur les blogs des autres, donc partager dans un espace plus grand et plus construit qu’IG  est sympa aussi… Bref, voilà ma question existentielle du jour!

Mais même si j’entretiens moins cet espace, ça ne m’empêche pas de coudre et tricoter!

Dans les prochaines semaines, vous verrez un pull et deux chemises (si je prends le temps de tout bloguer :p) !

Mais venons-en à ce qui me ramène par ici : mon nouveau manteau!

Oui, oui, vous ne rêvez pas : C’est un manteau rouge!

J’avais acheté le patron du manteau Tosti de chez Waffle Patterns le 25 novembre 2016 avec l’idée d’en faire une version d’hiver en lainage pour remplacer mon Minoru qui ne s’use pas uniformément (j’avais inversé les manches et les avais cousues sur l’envers qui bouloche plus que l’avant). Puis j’ai encore procrastiné… Beaucoup… Puis il y a eu les 74 pages à assembler, puis je voulais un manteau de mi-saison, puis l’hiver s’est éternisé, puis je ne trouvais pas le tissu de mes rêves et puis…

Le matériel

A la sortie du patron Luzerne, je me suis décidée à me le coudre, mon manteau Tosti. J’ai profité des conseils en tissus pour faire mon choix. J’ai à nouveau beaucoup hésité (je voulais du 100% coton). Après avoir demandé 25 fois l’avis de Mr et des soeurettes, pour ne finalement écouter personne, j’ai pris du Twill Robert Kaufmann coloris Canyon pour l’extérieur et un coton plein de moutons trop cool pour la doublure. Au moment de commander, entre les frais de port et les frais de douane, l’addition s’est avérée assez salée, mais je suis ravie des tissus! Ils sont magnifiques! J’ai cependant été distraite : je n’ai pas fait attention au laize, et ils sont vendus en 110cm (44″). J’ai quand même su tout faire rentrer dans 4 yards de tissu principal et 2 yards de doublure (j’ai fait la doublure des manches dans de l’acétate acheté chez Textilia). Le cordon et les rivets viennent de chez mercerie extra (que je vous conseille aussi pour les fournitures de lingerie).

Attention cependant au Twill Robert Kaufmann : Il fraye vraiment beaucoup! Même thermocollées, la pose des tirettes et surtout des rivets a été assez galère!

La couture

Après la pénible étape de l’assemblage du patron, il a fallut choisir les poches que j’allais coudre. En tout, le patron comporte 37 pièces! Je n’en ai pas utilisé certaines : je n’ai cousu que les poches B, D et F et je n’ai pas cousu la ceinture. Autant dire que le placement sur le tissu et la découpe ont été longs et douloureux!

Les instructions sont claires! Avant d’attaquer mon beau tissu, j’ai réalisé une petite toile pour vérifier le fit de la taille 40 (qui correspond pile poil à mes mesures). Grand bien m’en a pris! Le dos était un peu étroit et les manches trop serrées et trop courtes. Pour le dos, j’ai coupé toutes les pièces qui devaient être au pli à 1 cm de celui-ci pour ajouter 2 cm d’aisance afin de correspondre à ma carrure assez large.

Par contre, c’est long à coudre! La préparation des pièces prend déjà beaucoup de temps, l’assemblage des poches, le « vent », etc.

Pour le cintrer un peu plus, j’ai décidé de coudre une coulisse en biais afin d’y passer un cordon. Honnêtement, j’y ai été à l’oeil, en nouant le cordon autour de ma taille pour marquer les endroits où il passe. J’ai eu une petite frayeur en posant l’œillet (je vous ai dit que mon tissu fraye énormément?) mais finalement, le rendu est assez sympa!

Dernière petite galère : alors que je posais l’avant dernière pression, au moment de percer le trou, j’ai pris la parementure du devant dans la pince… Je me suis dit que le tissu était un peu résistant avant de découvrir le drame! J’ai posé un petit bout de thermocollant pour éviter que le trou ne s’étende avant de coudre un petit « sparadraps » pour camoufler le tout. Du coup on me félicite sur la pochette pour mettre un bic…

Mon avis

Honnêtement, je conseille ce patron plein de variantes, aux instructions super claires! Il ne faut pas non plus se leurrer, c’est un gros projet qui demande de la patience (Comment ça, j’ai oublié de vous parler de l’interminable ourlet du bas à coudre à la main?) et de la minutie que je n’aurais pas été capable de mener à bien il y a quelques années. Je suis ravie de mon manteau qui me met de bonne humeur dès que je l’enfile!

Et la photo trop glamour du jour: le manteau porté en rando!

En bref

Patron : Tosti – Waffle patterns

Taille : 40

Fournitures : 4 yards de Twill Robert Kaufmann coloris Canyon, 2 yards de coton plein de moutons timeless treasures, 1 mètre d’acétate de chez Textilia, rivets, oeillets, cordons de chez mercerie extra

Publicités

4 réflexions sur “Le Manteau Rouge

  1. Il est vraiment très beau ce manteau ! Mais quel travail !
    Et je comprends la douleur de l’assemblage PDF : c’est quand j’ai assemblé 71 pages pour un manteau que je me suis dit « plus jamais ça » ! Depuis, j’imprime en A0 quand c’est possible.

  2. Superbe ! Et il vaut toutes les péripéties de scotchage et de frayage ! Ce twill me semble parfait, bref, j’adore! J’espère bien arriver à coudre un manteau l’hiver prochain mais pour le moment, je procrastine!

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s